Tarifs et financement

L’ergothérapie est profession inscrite au Livre 3 du Code de Santé Publique Loi n°95-116 du 4 Février 1995.

L’ergothérapeute fixe librement le montant de ses honoraires dans le respect du tact et de la mesure.

Rééducation/Réadaptation
Séances au cabinet45 minutes 45 €
Séances hors cabinet45 minutes 50 €
Bilans
Bilan Complet 2 X 1 heure150 €
Bilan Spécifique 1 heure100€

L’ergothérapie n’est pas une profession conventionnée, et n’est donc pas remboursée par l’Assurance Maladie. Cependant, d’autres financements sont possibles :

La Maison Départementale des Personnes Handicapées
– A.E.E.H. (Allocation Éducation Enfant Handicapé) et son complément : pour les enfants uniquement.
– P.C.H. (Prestation de Compensation du Handicap) : pour les adultes de moins de 60 ans, et les enfants.
Le formulaire de demande peut être téléchargé sur le site de la MDPH de votre département.
Pour une demande de PCH, cocher « charges spécifiques ou exceptionnelles » et préciser « séances d’ergothérapie pour la compensation de mon handicap ».

Mutuelles :Certaines ont un forfait ou une prestation pour des séances d’ergothérapie ou ont des fonds dans le cadre de leur service d’action sociale, sous condition d’acceptation du dossier de demande de financement en commission. D’après les informations que j’ai pu trouver, cela concernerait notamment les mutuelles suivantes : Intégrance, MGEN, AG2R, Mutuelle de l’Est, APICIL, MFCTR, Groupe Malakoff, MTRL, Carcept Prévoyance, AXA, Almérys, RSI, Harmonie, MMA.

Sécurité sociale : Bien que l’ergothérapie ne soit pas une profession conventionnée, dans certains cas un financement est possible dans le cadre du fond d’action sociale ou de prestations extralégales, sous condition de la gravité de handicap, de revenus, et d’acceptation du dossier de demande de financement en commission.

Comités d’Entreprise :Certains CE peuvent accepter de financer dans le cadre de leur service d’action sociale, sous condition d’acceptation du dossier de demande de financement en commission.

Assurances privées :Quelques assurances ont des fonds dans le cadre de leur service d’action sociale pour les soins dits coûteux car non remboursés, sous condition d’acceptation du dossier de demande de financement en commission. D’autres proposent des contrats « dépendance » avec souscription de cotisation, permettant d’avoir accès à un fond monétaire ou capital.

Documents à joindre à vos demandes de financement :
– Devis : totalité des prestations et coûts annexes
– Facture une fois les prestations effectuées
– Prescription médicale
– Compte-rendu écrit d’évaluation